Apprentissage de Cynthia

Vous pouvez ici détailler votre propre apprentissage, afin que l'on puisse suivre vos progrès au fur et à mesure !
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 440
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Quazart » lun. 14 août 2017 22:55

Cynthia91189 a écrit :
Quazart a écrit :C'est peut-être cette rupture qui te gêne !?...


Je sais pas si tu t'adresses à @Fouyaut ou à moi. Moi oui ça m'a un peu gêné de le jouer, je me suis embrouillé pas mal les doigts dessus.

Excuse-moi, j'avais oublié de te répondre : c'était bien à toi que je m'adressais.
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 440
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Quazart » mar. 15 août 2017 15:14

arabesque a écrit :Ici, on peut penser "jazz", le rythme doit être assez libre, au "feeling", et ce qu'on joue n'est pas forcément ce qui est écrit ( quand c'est écrit...)
Ne serait-ce que ces croches écrites normalement, mais qu'il faut jouer "triolet", qu'on trouve sur toutes les partitions jazz.


J'avais essayé une fois ou deux de jouer une partition de jazz, ben... reproduire littéralement ce qui est écrit et au bon tempo ne "vit" pas.

C'est un point commun avec la musique baroque où les libertés rythmiques donnent beaucoup plus de caractère et d'allant aux pièces.
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
jazzpeter
Messages : 609
Enregistré le : sam. 1 sept. 2012 18:27
Piano : Scholze + YamahaCP50
Pratique depuis : sérieusement depuis une dizaine d'années
Professeur : plus maintenant
Localisation : AIN

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar jazzpeter » mar. 15 août 2017 19:05

N'exagérons pas trop tout de même la liberté que se donneraient les jazzmen par rapport à la partition.
Quand je prenais des cours avec un prof, et qu'il fallait apprendre un morceau qui était complétement écrit, il me demandait de respecter à la lettre la partition (avec la nuance sur le ternaire dont on a déjà parlé). Une fois bien maîtrisé, il me proposait parfois (mais pas toujours) de modifier légèrement certains passages ou de chercher moi-même quelques variantes.
Le fait de l'écriture en croches qu'il faut jouer comme une noire et une croche surmontées d'un triolet n'est simplement qu'une facilité d'écriture (toujours mentionnée en principe en début de partition).
Il est vrai cependant qu'un même thème(comme les standards de jazz) admet parfois des différences même dans la mélodie (après dans l'orchestration chacun fait un peu comme il veut- ou comme il peut!). Mais je pense que c'est un peu comme la transcription des chants populaires français où il y a parfois de grandes variantes.
Bon, j'espère qu'on ne colonise pas trop le fil de Cynthia!!!!
Mon dernier morceau sur youtube:
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4
Avatar de l’utilisateur
Cynthia91189
Messages : 1180
Enregistré le : jeu. 22 sept. 2011 15:17
Piano : Yamaha P-105
Pratique depuis : Septembre 2011
Professeur : Oui
Localisation : Rennes (35)
Contact :

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Cynthia91189 » mar. 15 août 2017 19:36

jazzpeter a écrit :Bon, j'espère qu'on ne colonise pas trop le fil de Cynthia!!!!

Y'a pas de soucis, ça me fait de la lecture. Je suis absente pendant quasiment toute l'année à cause des études, alors ça refait vivre mon fil :haha:

J'essaierai quand même de retravailler le morceau, ne serait-ce que pour supprimer quelques hésitations, ça réglera peut-être quelques soucis de régularité. Mais je garderai quand même mon "interprétation au feeling"

Mis à part ça en ce moment, je joue des petits morceaux assez (très) simples, pour me délier les doigts : Bear Dance de Schumann, Écossaise en Sol de Hässler... mais je n'ai pas beaucoup d'idées concernant des "vrais" morceaux, je veux dire plus complet, plus long. Je vise parfois un peu trop haut pour mon niveau. J'avais commencé le Nocturne n°15 de Chopin, mais je crois que les 2 dernières pages, ça va être beaucoup trop ambitieux pour le moment. J'avais pensé au Prélude n°20 de Chopin aussi, mais avec des petites mains, c'est assez compliqué là aussi, en particulier pour l'accord de 5 notes dès la deuxième mesure. Même en utilisant le pouce pour jouer le Réb-Mib, ça tire beaucoup beaucoup. Alors je sais pas.

Si vous avez des suggestions, je suis preneuse :)
Avatar de l’utilisateur
Ectoplismi
Messages : 820
Enregistré le : lun. 10 déc. 2012 21:42

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Ectoplismi » mar. 15 août 2017 20:54

Le quinzième nocturne de Chopin est sans nul doute la pièce que j'ai le plus jouée de ma courte existence pianistique. Je l'ai d'abord apprise il y a de cela trois ans, pour un entre-soi organisé par mon ancienne professeur (-eure, -euse, selon votre position sur l'échiquier partisan de la grammaire française) particulière, puis j'ai dû remettre le couvert l'année dernière de sorte que l'on m'ouvre les portes du conservatoire. Si tu as une quelconque question ou difficulté relativement à ce nocturne, n'hésite pas, j'aurai peut-être quelque-chose de pertinent à dire, qui sait !

J'aime particulièrement la dernière page et ses envolées chromatiques de triolets débouchant d'abord sur des arpèges limbiques de septièmes diminuée, pour ensuite laisser libre champ à une véritable éclosion lumineuse d'arpèges en Fa majeur, avec en guise de pénultième agrément de légères joailleries argentines qui nous laisse éberlué, en état de grâce.

Chacun fait face aux difficultés de manière différente, mais le désarroi tragique de mi-parcours (qui survient après les traits à l'unisson, en triolets, et dont la mélodie commence ainsi : "sol, sol réb"...) m'a causé plus de soucis que la nébuleuse "triolique" finale que j'évoquais précédemment.
Avatar de l’utilisateur
Mdpiano
Messages : 6762
Enregistré le : mer. 12 déc. 2012 18:25
Piano : yamaha P105
Pratique depuis : septembre 2012 (déjà pratiqué 3 ans toute petite)
Professeur : Oui au conservatoire

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Mdpiano » mar. 15 août 2017 21:00

Ectoplismi tu as un très jolie façon de parler musique et ton style d'écriture quand tu analyse la partition me plaît beaucoup. J'aimerais tant pouvoir faire de même....
C'est bien dommage que je puisse pas continuer les cours d'analyse de partitions l'année prochaine (horaires....)

Cynthia : Chopin c'est très dur à interpréter mais toi tu as le niveau pour jouer ce compositeur sans souci. Mais si les nocturnes sont trop difficiles tu peux prendre une mazurka ou une valse. ... mais sans prof c'est pas évident. ...

A propos tu passes en 3e année de musicologie cette année ?
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 440
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Quazart » mar. 15 août 2017 21:41

On pourrait aussi discuter des problèmes rythmiques du 16ème pour rire un peu :DD
Là, c'est un festival, il y a un peu de tout : 4/3, 5/3, 8/3, 7/3, 7/6, et un gentil 12/6 qui rappelle l'étude op25-2...

Cynthia, pour les préludes, les plus accessibles sont les 4,6,7,9 et 20. Il y a des accords massifs dans le 9 et le 20, mais il faut te lancer, même si ça tire un peu. Leur tempo lent permet de poser son jeu. Il y a aussi un accord immense dans le 7, mais il peut s'arpéger, c'est un bon entrainement.
Le 4 et le 6 ne présentent pas, a priori, de difficultés notables si ce n'est... l'interprétation. (Tu les as peut-être déjà travaillés ?) Là aussi, c'est une excellente école qui permet de faire la part des choses en termes de difficultés : celles qu'on voit et qui éventuellement impressionnent, et les autres, plus fondamentales, qui permettent de distinguer un musicien de quelqu'un qui se contente d'appuyer sur les bonnes touches au bon moment.

Sinon, comme autres idées, il y a des trésors dans Schumann : Album à la jeunesse, Scènes d'Enfants, Scènes de la forêt...
Et plein d'autres choses auxquelles je ne pense pas...
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Ectoplismi
Messages : 820
Enregistré le : lun. 10 déc. 2012 21:42

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Ectoplismi » mar. 15 août 2017 21:51

J'ai choisi le seizième nocturne comme "pièce d'esthétique romantique", pour l’examen d'entrée au CEPI dans deux mois ! C'est sûrement l'un des plus beaux. Tu as oublié un passage en 10 contre 6, d'ailleurs !
Quand tu parles de 12/6, tu penses au moment ou la main droite joue des triolets de double alors que la main gauche se charge de croches régulières ? Vers la fin de la troisième page ? Pourquoi le mettre en évidence par rapport aux autres, alors que justement, il est facilement saisissable mathématiquement ? Tu penses qu'il ne faut justement pas jouer ce passage de manière stricte ?
Avatar de l’utilisateur
Cynthia91189
Messages : 1180
Enregistré le : jeu. 22 sept. 2011 15:17
Piano : Yamaha P-105
Pratique depuis : Septembre 2011
Professeur : Oui
Localisation : Rennes (35)
Contact :

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Cynthia91189 » mar. 15 août 2017 22:37

Ectoplismi a écrit :Si tu as une quelconque question ou difficulté relativement à ce nocturne, n'hésite pas, j'aurai peut-être quelque-chose de pertinent à dire, qui sait !
Ectoplismi a écrit :J'ai choisi le seizième nocturne
Quazart a écrit :On pourrait aussi discuter des problèmes rythmiques du 16ème pour rire un peu. Là, c'est un festival, il y a un peu de tout : 4/3, 5/3, 8/3, 7/3, 7/6, et un gentil 12/6 qui rappelle l'étude op25-2...
Et bien je vais voir si je continue ou pas ma lancée. Si déjà j'arrive à maîtriser les deux premières pages, ça sera un bon début. Et le reste, je verrai suivant ma motivation. Pour l'instant, j'y prend du plaisir à le travailler, je profite. Par contre je suis un peu perdue dans vos propos, parlons-nous bien du même Nocturne? Car vous parlez du 16ème, hors moi, du 15ème, l'op.55 n°1. Je crois que oui par rapport à ce que tu dis @Ecto concernant le Sol-Sol-Réb, car à vrai dire j'ai même failli commencer le morceau en apprenant d'abord la fin, vu que les deux premières pages sont "abordables"

Quazart a écrit :Cynthia, pour les préludes, les plus accessibles sont les 4,6,7,9 et 20. Il y a des accords massifs dans le 9 et le 20, mais il faut te lancer, même si ça tire un peu. Leur tempo lent permet de poser son jeu.
D'accord, et bien je vais m'y mettre au numéro 20. C'est vrai que son tempo facilite la tâche. Pour ce qui est des autres, j'ai déjà travaillé et appris le n°4 il y a quelques années, et je l'ai revu avec ma prof l'an dernier, et à la fac, le prof nous avait aussi demandé de l'apprendre pour le cours de clavier. J'aime encore le jouer de temps en temps pour me dégourdir les doigts. Mais je n'en ai pas refait d'enregistrement. Je vais refaire ça dans les jours à venir. Car je pense que je le joue mieux qu'en 2015, du moins j'espère :haha:

Quazart a écrit :Sinon, comme autres idées, il y a des trésors dans Schumann : Album à la jeunesse, Scènes d'Enfants, Scènes de la forêt...
Ah oui c'est vrai, j'ai plusieurs morceaux extraits de ces recueils dans mes recueils. Je vais y jeter un œil.
Mdpiano a écrit :Mais si les nocturnes sont trop difficiles tu peux prendre une mazurka ou une valse.
Très bonne idée, il y en a en plus que je veux jouer depuis plusieurs années. Je vais regarder de ce côté-là aussi :)
Mdpiano a écrit :A propos tu passes en 3e année de musicologie cette année ?
Oui je passe en 3ème année, j'ai hâte de reprendre. Encore 3 semaines à patienter. Bien que ça va être une année chargée. Il me tarde d'avoir mon emploi du temps pour voir si je vais réussir à m'organiser avec le piano, et prendre des cours au moins une fois par mois, pour avoir un suivi. Car sans prof, c'est pas facile.
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 440
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Apprentissage de Cynthia

Messagepar Quazart » mar. 15 août 2017 23:08

Ectoplismi a écrit :J'ai choisi le seizième nocturne comme "pièce d'esthétique romantique", pour l’examen d'entrée au CEPI dans deux mois ! C'est sûrement l'un des plus beaux. Tu as oublié un passage en 10 contre 6, d'ailleurs !
Quand tu parles de 12/6, tu penses au moment ou la main droite joue des triolets de double alors que la main gauche se charge de croches régulières ? Vers la fin de la troisième page ? Pourquoi le mettre en évidence par rapport aux autres, alors que justement, il est facilement saisissable mathématiquement ? Tu penses qu'il ne faut justement pas jouer ce passage de manière stricte ?

C'est bien ce passage.
12/6, ça ressemble à de la rigolade, mais si on veut bien marquer les triolets à chaque main, c'est vicieux ! Enfin, bien moins tout de même dans ce nocturne que dans l'étude qui cavale à 112 à la blanche... mais ça mérite d'être signalé comme difficulté rythmique.
Dans l'étude, la plupart des interprètes marquent bien les triolets de noires main gauche, et groupent les triolets de croches main droite par deux, ce qui donne un rythme facile à respecter, mais fausse un peu le problème...

Je n'avais pas mentionné le 10/6 pour ne pas être redondant avec les 5/3...

J'oubliais : oui, c'est un des plus beaux ! :)
Modifié en dernier par Quazart le mer. 16 août 2017 10:53, modifié 1 fois.
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)

Retourner vers « Mon apprentissage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités