Apprentissage de Spykou

Vous pouvez ici détailler votre propre apprentissage, afin que l'on puisse suivre vos progrès au fur et à mesure !
Avatar de l’utilisateur
Spykou
Messages : 188
Enregistré le : ven. 14 août 2015 09:26
Piano : Yamaha P115 / CLP130
Pratique depuis : Juillet 2015
Professeur : De temps en temps
Contact :

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Spykou » mar. 4 juil. 2017 09:55

Salut Fouyaut !

Fouyaut a écrit :j'ai lu tes nouvelles depuis le déménagement, quand ta soif de nouveaux morceaux était étanchée, en passant par tes leçons ponctuelles avec ton professeur qui a l'air d'être de très bons conseils, jusqu'à la discussion sur le fait d'aborder des morceaux difficiles. Je suis plutôt d'accord avec toi sur ce dernier sujet, les difficultés des pièces nous brideront bien toutes seules, pas besoin de les devancer en s'interdisant (à soi ou aux autres) quoi que ce soit a priori. En tout cas c'est comme ça que j'ai fonctionné à mes débuts, quand je jouais sans prof, et où j'ai foncé tête baissée dans le prélude en sol mineur de Rachmaninoff : je n'ai eu besoin de personne pour comprendre que c'était pas encore à ma portée :DD .

J'ai imprimé la partition de ce prélude il y a quelques jours ! C'est l'un des seuls Rachmaninov qui me "parle" un peu (avec la Polka Italienne). Mais je t'avouerai que je ne compte pas m'y lancer de sitôt. J'ai aussi la Pathétique, les 3ème mouvements du Clair de Lune et de la Tempête de Beethoven qui trônent sur mon pupitre, ainsi que la 2ème rhapsody hongroise de Liszt et une étude de Chopin (je réfléchissais même à acheter le recueil des 24 études de Chopin pour m'amuser à les déchiffrer, puis je me suis rappelé de la montagne d'autres morceaux plus raisonnables qui me restait à déchiffrer dans l'immédiat :roll: ).

Et hier coup de coeur pour le 1er mouvement de la sonate no 12 de Mozart, lui par contre j'essaierai peut-ête de l'attaquer cette année, j'ai du mal à estimer sa difficulté...

Fouyaut a écrit :J'ai envie de te répondre : ce qui serait encore plus sain pour redécouvrir tes morceaux sous un nouvel aspect, c'est de changer leur tonalité sans te servir du bouton de ton piano numérique :twisted:

:haha: je ne suis pas sûr que ce soit très un exercice très rentable !

Fouyaut a écrit :Waw c'est la première fois que j'entends parler de cette méthode d'enseignement :o
Mais je n'ai pas bien compris quelle partie du doigt tu immobilises ? La jonction entre la 1e et la 2e phalange ?

Je ne sais pas si on peut parler d'une méthode d'enseignement, dans la mesure où il ne m'a pas laissé jouer plus de 5mn avec ces instruments de tortures je dirais que ça a surtout un caractère illustratif de la position optimale des doigts d'un pianiste, avec l'articulation du milieu bien tendue, et les deux autres articulations qui travaillent...

Voilà l'idée :
Image

Fouyaut a écrit :Marrant j'ai eu la même mauvaise blague à mon dernier cours de piano, on révisait nos morceaux de l'année en vue du stage de l'été, j'avais un peu dépoussiéré le prélude et fugue de Bach pendant la semaine et elle m'a demandé de jouer le prélude mains séparées... Ça a été un fiasco comme on en fait rarement en cours :$ :oops: :roll:

Je viens de regarder tes deux dernières vidéos, l'invention et ta dernière version de la marche turque.
L'invention me semble confirmer que tu es resté dans ta zone de confort, elle ne m'a pas paru fort différente de la dernière version que tu avais postée, disons un peu plus confiante (mais la précédente était déjà très soignée). Tu as bien raison de commencer des nouvelles inventions, ça va te donner du frais et du challenge ! J'apprécie beaucoup les moments de déchiffrage d'un nouveau Bach où il faut gagner du terrain sur le texte encore inconnu avec les dents.

La nouvelle version est peut-être moins osée que la précédente (je prends moins de libertés dans mon rubato), plus conventionnelle.

Je suis à nouveau saisi par le contraste entre la "facilité" de jouer une invention mains séparées et la difficulté de la jouer mains ensembles... C'est un autre monde, il y a un vrai travail de fond et de rigueur à faire pour habituer l'oreille à la double mélodie et les mains à jouer de concert...
Nos expériences doivent nous servir de leçon, nous ne devons plus tomber dans le piège d'oublier le morceau MS après l'avoir trop joué ME :twisted: surtout sur du Bach où la coordination autant que l'autonomie des mains sont primordiales !

Fouyaut a écrit :J'admire ta position des mains dans le Mozart :clap: Les ornements aussi tip top ! Juste les passages en octaves, où ton métacarpe s'affaisse, mais je ne sais pas si c'est un problème car tu les rends très bien, je trouve :)

:angel: ce passage est le moins exigeant du morceau je trouve, en tout cas je ne me suis pas attaché à le travailler beaucoup par rapport aux autres parties (en découlent les quelques fausses notes qui ressortent quand mes doigent ripent).
Tu veux dire que la voûte descend trop bas par rapport au poignet ? Certainement pour faciliter aux doigts l'accès aux octaves ; je ne sais pas si je peux corriger ça facilement, quand on a les doigts tendus ça laisse moins de liberté à la main...
Avatar de l’utilisateur
Spykou
Messages : 188
Enregistré le : ven. 14 août 2015 09:26
Piano : Yamaha P115 / CLP130
Pratique depuis : Juillet 2015
Professeur : De temps en temps
Contact :

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Spykou » lun. 17 juil. 2017 20:45

Chopin time !

Après environ 40mn d'enregistrement sur le piano à queue de mon travail, voici les 4 morceaux de Chopin que j'ai travaillés cette année. J'aurais voulu en livrer pour chacun une interprétation propre et "définitive" sur ce piano, mais j'ai été trop ambitieux... Impossible de jouer correctement les passages les plus périlleux à cause de la pression et de la non habitude du piano, je me contente donc d'un état des lieux et ça me permettra de délaisser ces morceaux pour mieux travailler sur les nouveaux...

Les vidéos accompagnées de mon auto-critique :

De manière générale peut-être trop de précipitation et pas assez de recherche de nuances

Valse posthume La mineur : la main droite qui peine un peu sur le passage joué 2 fois vers la fin, la main gauche qui s'absente maladroitement par moments

Valse posthume en Mi majeur : passage central sans pédale un peu foiré, chez moi j'arrive presque à le jouer correctement mais dans ces circonstances là c'était pas possible




Nocturne Op9 n2 : la 3ème basse qui tombe peut-être un peu trop fort en général (ça devrait faire POUM-Poum-poum...), petit cafouillage qui gâche l'arrivée du final, sinon assez content de mon interprétation, elle est arrivée à maturité par rapport à l'ancienne version de fin Janvier

Nocturne posthume 20 : des ratés, un énorme cafouillage vers la fin mais je laisse quand même l'enregistrement tel quel...
Je poste d'ailleurs en guise d'archivage une autre version de ce nocturne sur le même piano datant d'il y a 10 jours, pas parfaite non plus mais qui sait, peut-être qu'en recoupant les 2 versions on pourrait arriver à quelque chose de propre ! http://picosong.com/WE44/




Si vous ne devez en écouter qu'un, c'est bien la 2ème valse de la 1ème vidéo car je ne l'ai jamais postée ici, je suis donc davantage à l'écoute de vos remarques sur ce morceau :)
Fouyaut
Messages : 633
Enregistré le : lun. 10 août 2015 00:20

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Fouyaut » mar. 18 juil. 2017 17:49

Salut Spykou, bravo pour tes interprétations, d'affilée et maîtrisées :clap:

La salle où tu joues a l'air ample, ça donne un chouette effet sur la sonorité de ce piano, je trouve.

Tu dis que tu as manqué de nuances, mais je trouve que tu fais un très beau crescendo dans le refrain de la valse en Mi majeur :) Et malgré les hésitations, tu fais bien chanter le passage central, c'est guilleret et enjoué! J'aime beaucoup cette valse, j'ai été content de la réécouter grâce à toi.

La valse en la mineur, tu la connais comme ta poche, on te sent très à l'aise! Ce que tu dis de la main gauche, je le sens pour ma part comme un manque d'affirmation sur les basses au premier des trois temps (mais c'est peut-être le placement du micro?) : tu pourrais les poser plus franchement à mon goût.

Le nocturne 2 j'apprécie le rubato que tu lui donnes (moi qui suis pourtant rarement satisfait par les rubatos), qui témoigne d'une belle appropriation du morceau. Et le forte à la fin, il rend très bien!
Sur le nocturne 20, je suis un peu moins convaincu par les variations que tu imprimes au tempo (surtout dans la partie centrale), mais la fin est très belle :clap:

PS: je n'avais pas vu que tu avais édité ton message précédent avec une image des phalanges en question, c'est très parlant. Mais ça m'étonne toujours, c'est la première fois que je rencontre la recommandation de ne pas plier ces phalanges là :o

PPS : ils astiquent à fond le piano à ton travail O_O à moins que ça soit l'angle de prise de vue qui te donne un pareil reflet ? C'est joli :)
Avatar de l’utilisateur
Spykou
Messages : 188
Enregistré le : ven. 14 août 2015 09:26
Piano : Yamaha P115 / CLP130
Pratique depuis : Juillet 2015
Professeur : De temps en temps
Contact :

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Spykou » mer. 19 juil. 2017 08:52

Salut Fouyaut et merci pour tes commentaires,

Fouyaut a écrit :La salle où tu joues a l'air ample, ça donne un chouette effet sur la sonorité de ce piano, je trouve.

C'est un grand hall d'entrée. Et encore, je trouve le son un peu "sec" après enregistrement, alors que quand je m'entends jouer sur le coup ça résonne dans mes oreilles de manière presque trompeuse.

Fouyaut a écrit :Tu dis que tu as manqué de nuances, mais je trouve que tu fais un très beau crescendo dans le refrain de la valse en Mi majeur :)

C'est un crescendo assez intuitif, je martèle le piano aussi fort que je peux sur ce passage-là :haha:

Fouyaut a écrit :La valse en la mineur, tu la connais comme ta poche, on te sent très à l'aise! Ce que tu dis de la main gauche, je le sens pour ma part comme un manque d'affirmation sur les basses au premier des trois temps (mais c'est peut-être le placement du micro?) : tu pourrais les poser plus franchement à mon goût.

Je pense que des fois j' "oublie" de les jouer (ou d'appuyer correctement sur la note) car je me concentre trop sur la main droite. Le micro est placé pile en face du piano, peut-être un peu trop bas.

Fouyaut a écrit :Sur le nocturne 20, je suis un peu moins convaincu par les variations que tu imprimes au tempo (surtout dans la partie centrale), mais la fin est très belle :clap:

Pour la partie centrale c'est un parti pris. Je m'inspire de la version d'Ashkenazy*, qui le joue à un tempo particulièrement élevé par rapport à d'autres interprétations. Evidemment le rendu n'est pas à la hauteur car je ne ne m'affranchis pas comme lui de la pédale et il y a une ou deux notes que j'ai du mal à faire ressortir.
* https://www.youtube.com/watch?v=m5qeuVOIbHk

Pour le reste, serais-tu en mesure de me citer d'autres passages où le tempo ne te plaît pas ?

Fouyaut a écrit :PS: je n'avais pas vu que tu avais édité ton message précédent avec une image des phalanges en question, c'est très parlant. Mais ça m'étonne toujours, c'est la première fois que je rencontre la recommandation de ne pas plier ces phalanges là :o

Le débat est ouvert :) j'en reparlerai à mon prof quand on se reverra.

Fouyaut a écrit :PPS : ils astiquent à fond le piano à ton travail O_O à moins que ça soit l'angle de prise de vue qui te donne un pareil reflet ? C'est joli :)

:) Le piano est très propre, je supposes qu'ils passent un coup de chiffon chaque semaine. Mais l'angle de prise de vue doit jouer aussi, derrière moi ça donne directement sur l'extérieur et la lumière du soleil éclairant les murs crée un léger contrejour.
Fouyaut
Messages : 633
Enregistré le : lun. 10 août 2015 00:20

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Fouyaut » mer. 19 juil. 2017 20:08

Hey Spykou ! :)

Spykou a écrit :C'est un grand hall d'entrée. Et encore, je trouve le son un peu "sec" après enregistrement, alors que quand je m'entends jouer sur le coup ça résonne dans mes oreilles de manière presque trompeuse.

Eh bien l'espace sonore de la pièce doit être bien rempli alors ! Tu as reçu quel retour de tes collègues ? Heureux / intéressés ?

Spykou a écrit :Pour la partie centrale c'est un parti pris. Je m'inspire de la version d'Ashkenazy*, qui le joue à un tempo particulièrement élevé par rapport à d'autres interprétations. Evidemment le rendu n'est pas à la hauteur car je ne ne m'affranchis pas comme lui de la pédale et il y a une ou deux notes que j'ai du mal à faire ressortir.
* https://www.youtube.com/watch?v=m5qeuVOIbHk

Pour le reste, serais-tu en mesure de me citer d'autres passages où le tempo ne te plaît pas ?

J'ai réécouté ton nocturne n°20 : je trouve que le contraste entre les deux phrases d'intro rend bien, la première rapide et propulsante, l'autre renfermée et dramatique. Mais la première va un peu trop vite pour moi :oops:
Ensuite dès que le morceau commence après cette introduction, je trouve en effet le tempo que tu as choisi un peu trop rapide à mon goût. La version d'Ashkenazy, j'aime bien, mais tu prends tout de même presque 30 secondes en moins que lui. Les rubato qui m'ont déplu, presque en conséquence de ton choix, commencent vers 5'00 : tu ralentis pour bien marquer bien les respirations, les débuts et les fins de phrases, mais ça donne un effet un brin désarticulé à mes oreilles quand, en milieu de phrase, tu retournes comme en galopant à la vitesse que tu t'es donnée.
Cela dit à partir de 5'50 ça colle bien au texte, qui sonne aussi désarticulé, et là je devrais peut-être envoyer mes réclamations à Chopin pour qu'il le réécrive ;)
Vers 6'25 tu galopes aussi je trouve, la joie de retrouver le refrain j'imagine :D
Cette appréciation est toute personnelle, de la part de quelqu'un un peu timide avec les rubato, et vite insatisfait par eux, donc si tu aimes cette pièce jouée comme ça, surtout n'en tiens pas compte et fais-toi plaisir :) Je perçois bien entendu que ce nocturne t'est cher et c'est le plus important!
Avatar de l’utilisateur
Spykou
Messages : 188
Enregistré le : ven. 14 août 2015 09:26
Piano : Yamaha P115 / CLP130
Pratique depuis : Juillet 2015
Professeur : De temps en temps
Contact :

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Spykou » jeu. 20 juil. 2017 13:39

Fouyaut a écrit :Eh bien l'espace sonore de la pièce doit être bien rempli alors ! Tu as reçu quel retour de tes collègues ? Heureux / intéressés ?

Dans la journée et notamment le midi, il y a énormément de monde autour du piano puisqu'il est situé juste à l'entrée de la cantine. En revanche le soir après 17h il n'y a pas un chat, c'est dans ces moments-là que j'y joue. Parfois ça arrive qu'un ou deux curieux s'arrête pour écouter. Sinon mes collègues me poussaient pour que je leur joue un morceau à midi, mais je n'ai jamais pu franchir le pas :oops:

Fouyaut a écrit :je trouve que le contraste entre les deux phrases d'intro rend bien, la première rapide et propulsante, l'autre renfermée et dramatique

La magie de l'una corda :angel:

J'ai lu attentivement tes remarques mais j'ai du mal à faire la part des choses. Dans le nocturne 20 j'essaie de respecter le climat général qui ressort quand j'écoute les versions d'Ashkenazy ou Merlet par exemple, mais je crois qu'il y a des défauts quand je joue qui ne me sautent pas aux yeux, par manque de recul. Le ralentissement en début et fin de phrase, il me semble, toujours via les interprétations que j'écoute, qu'il est préconisé pour ce nocturne. Après peut-être que par moments je galope un peu trop vite oui.

Tu as certainement raison concernant le tempo trop élevé, je suis d'ailleurs le premier à blâmer les interprétations trop rapides des nocturnes de Chopin que je connais. Cependant à mesure que je m'entraîne sur un nocturne je crois que j'augmente le tempo inconsciemment au fil du temps. Le nocturne 2 c'est pareil je bouffe 30 secondes à des interprétations de référence comme Rubinstein et Poon (ma préférée), pourtant quand je m'écoute je n'ai pas l'impression de trop speeder par rapport à eux !
Fouyaut
Messages : 633
Enregistré le : lun. 10 août 2015 00:20

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Fouyaut » jeu. 20 juil. 2017 22:34

Spykou a écrit :Dans la journée et notamment le midi, il y a énormément de monde autour du piano puisqu'il est situé juste à l'entrée de la cantine. En revanche le soir après 17h il n'y a pas un chat, c'est dans ces moments-là que j'y joue. Parfois ça arrive qu'un ou deux curieux s'arrête pour écouter. Sinon mes collègues me poussaient pour que je leur joue un morceau à midi, mais je n'ai jamais pu franchir le pas :oops:

Il y a du monde qui joue au piano ou bien du monde qui mange autour ? Si c'est le trac d'avoir tout ce public qui te retient de jouer à midi, et s'il y a d'autres pianistes dans la bande, as-tu pensé à recruter un collègue pour faire un 4 mains ? (J'imagine qu'à deux on stresse moins, même si je n'ai jamais essayé - j'aimerais bien).

Spykou a écrit :Le ralentissement en début et fin de phrase, il me semble, toujours via les interprétations que j'écoute, qu'il est préconisé pour ce nocturne. Après peut-être que par moments je galope un peu trop vite oui.

Oui, à propos du ralentissement aux changements de phrases, je n'ai pas été très clair mais je suis bien d'accord avec toi, je pense qu'il est tout à fait judicieux, et qu'il témoigne que tu t'es bien approprié le texte. En fait ce que j'apprécie moins, même si encore une fois c'est tout à fait personnel, c'est le gros différentiel de tempo qu'engendre ta vitesse de départ assortie à ces ralentissements.

Spykou a écrit :Le nocturne 2 c'est pareil je bouffe 30 secondes à des interprétations de référence comme Rubinstein et Poon (ma préférée), pourtant quand je m'écoute je n'ai pas l'impression de trop speeder par rapport à eux !

Oui c'est curieux, parce que j'ai pas eu cette impression non plus, j'ai même été séduit par le mouvement que tu lui imprimais. Peut-être que dans ce cas ce sont Rubinstein et Poon qui sont trop lents 8-)
Avatar de l’utilisateur
Spykou
Messages : 188
Enregistré le : ven. 14 août 2015 09:26
Piano : Yamaha P115 / CLP130
Pratique depuis : Juillet 2015
Professeur : De temps en temps
Contact :

Re: Apprentissage de Spykou

Messagepar Spykou » lun. 24 juil. 2017 12:25

Fouyaut a écrit :Il y a du monde qui joue au piano ou bien du monde qui mange autour ? Si c'est le trac d'avoir tout ce public qui te retient de jouer à midi, et s'il y a d'autres pianistes dans la bande, as-tu pensé à recruter un collègue pour faire un 4 mains ? (J'imagine qu'à deux on stresse moins, même si je n'ai jamais essayé - j'aimerais bien).

Le piano est situé en dehors de la cantine, juste à l'entrée, donc le midi il y a un flux continu de personnes qui arrivent ou qui repartent, + une cafétéria juste à côté ! On y trouve parfois quelqu'un, mais la plupart du temps il est inoccupé. Mais le soir, ah le soir, c'est quand même un luxe d'avoir à disposition un si beau piano dans un endroit aussi spacieux et silencieux à la fois. Le retour au numérique devient ensuite compliqué :angel:
L'expérience du 4 mains me tente aussi, non pas pour stresser moins en jouant devant les collègues mais surtout pour partager un moment musical avec quelqu'un d'autre ! Ça doit être très enrichissant :) je ne connais pas de collègue proche qui fasse du piano... tant pis c'est partie remise :)

Retourner vers « Mon apprentissage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités