La frustration de ne pas pouvoir imaginer ce qu'on écrit

Tout ce qui concerne la lecture ou l'écriture d'une partition et l'analyse ou la composition d'un morceau. En bref, la théorie !
jazzpeter
Messages : 592
Enregistré le : sam. 1 sept. 2012 18:27
Piano : Scholze + YamahaCP50
Pratique depuis : sérieusement depuis une dizaine d'années
Professeur : plus maintenant
Localisation : AIN

Re: La frustration de ne pas pouvoir imaginer ce qu'on écrit

Messagepar jazzpeter » ven. 31 mars 2017 22:28

Ectoplismi a écrit :
Le fond de ma pensée, c'est que souvent, quand on pense aux "règles" de l'harmonie, on pense aux règles de l'époque classique et des courants gravitant autour, or, ces règles, bien qu'elles n'empêchent pas la réalisation d’œuvres très réussies, font passer l'harmonie pour quelque-chose d'assez étriqué alors que les possibilités vont bien au-delà des règles classiques/baroques, etc... C'est surtout ça que je défends : ne pas confondre principes de composition universels et règles classiques qui ne sont plus à l'ordre du jour. Je t'encourage donc à étudier l'harmonie, mais pas uniquement sous l'angle de "l'écriture classique".


.

Je ne connais pas dans le détail les règles de l'harmonie classique, donc la critique que je pourrais en faire est à relativiser. Mais je serais assez d'accord avec toi Ectoplismi.
Par contre j'ai une assez bonne connaissance de l'harmonie en jazz et je m'en sers pour réaliser mes compositions. Ce que j'ai appris en harmonie jazz est globalement toujours passé par une écoute de ce que les exercices pouvaient donner sur mon piano ou l'écoute d'extraits de musiques existantes dans lesquelles j'essayais de reconnaître par exemple des enchaînements d'accords (le II V I par exemple). Car pour travailler son écoute intérieure, je pense que la première chose à faire c'est d'écouter et d'essayer d'analyser et de ressentir les choses. Sinon je pense que c'est trop théorique (mais j'ai l'impression de me répéter là).
Mon dernier morceau sur youtube:
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4
Avatar de l’utilisateur
Ectoplismi
Messages : 825
Enregistré le : lun. 10 déc. 2012 21:42

Re: La frustration de ne pas pouvoir imaginer ce qu'on écrit

Messagepar Ectoplismi » ven. 31 mars 2017 22:43

pour travailler son écoute intérieure, je pense que la première chose à faire c'est d'écouter et d'essayer d'analyser et de ressentir les choses


Exactement ! Et je placerai les choses dans cet ordre : écouter ~ ressentir ~ analyser.

Par contre, je reprécise : je ne fais en aucun cas un réquisitoire de l'harmonie classique et de ses interdits. Je remets juste en perspective. Il faut bien sûr s'inspirer abondamment de toutes les réussites qu'a pu produire cette époque, tout en comprenant que l'évolution musicale a dû un moment s'affranchir de certaines contraintes pour pouvoir s'exprimer de manière originale (sans faire table rase du socle que ce même passé avait établi, bien sûr).

J'ai l'impression qu'on dévie beaucoup de la question de départ, désolé... La base de mon intervention sur ce sujet, c'était un rejet par rapport à une méthode compositionnelle qui me paraissait contre-intuitive ou illogique, de ce que j'en lisais : celle de vouloir forcer la créativité en s'adonnant à des exercices, sans avoir au préalable développé une oreille musicale, une compréhension intuitive des relations harmoniques. J'encourage donc totalement circus à développer son audition intérieure (il y a eu méprise avec Kerry à un moment). Ensuite, la querelle a pu paraître démesurée à cause de divergences sémantiques. Je suis désolé si j'ai été trop virulent.

Si ça amuse certains de répondre à des messages (qui, à défaut de prétendre être dans le vrai, ont le mérite d'avoir été réfléchis) par des piques assorties de smileys moqueurs, c'est fort regrettable.
jazzpeter
Messages : 592
Enregistré le : sam. 1 sept. 2012 18:27
Piano : Scholze + YamahaCP50
Pratique depuis : sérieusement depuis une dizaine d'années
Professeur : plus maintenant
Localisation : AIN

Re: La frustration de ne pas pouvoir imaginer ce qu'on écrit

Messagepar jazzpeter » sam. 1 avr. 2017 09:51

arabesque a écrit :Robert Schumann
Extrait, concernant les débuts en composition, des "Conseils aux jeunes musiciens" ( traduction de Franz Lizst)

"Si, en promenant vos doigts sur votre instrument, vous rencontrez de petites mélodies qui
se suivent et qui s’enchaînent, c’est déjà un joli résultat; mais si, sans instrument, une de
ces mélodies arrive seule à votre esprit, c’est encore mieux, et vous devez être cent fois
plus satisfait. C’est qu’alors le sens intérieur du ton s’est éveillé en vous. Les doigts
doivent exécuter ce que la tête à conçu, pas le contraire."


Citation intéressante, car elle donne deux approches apparemment différentes de la création. POurquoi ne pas utiliser ces 2 approches d'ailleurs?
J'ai quand même remarqué que souvent, quand une mélodie arrive ainsi à l'esprit, un peu comme par magie, c'est quelque chose que j'ai plus ou moins entendu quelques temps auparavant,en écoutant de la musique, et qui s'est inscrit à l'intérieur de moi sans le savoir. Par quel mystère ressort-elle à un moment précis, ça c'est un peu la magie de la musique...
Mais cette manière de créer est assez rare pour moi.
Mon dernier morceau sur youtube:
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4
Avatar de l’utilisateur
Ectoplismi
Messages : 825
Enregistré le : lun. 10 déc. 2012 21:42

Re: La frustration de ne pas pouvoir imaginer ce qu'on écrit

Messagepar Ectoplismi » sam. 1 avr. 2017 10:40

J'ai quand même remarqué que souvent, quand une mélodie arrive ainsi à l'esprit, un peu comme par magie, c'est quelque chose que j'ai plus ou moins entendu quelques temps auparavant,en écoutant de la musique, et qui s'est inscrit à l'intérieur de moi sans le savoir. Par quel mystère ressort-elle à un moment précis, ça c'est un peu la magie de la musique...


Je pense qu'inconsciemment, on fait une sorte de synthèse des choses qu'on a gardées en mémoire, mais cette mémoire peut être un peu "enfouie". C'est d'ailleurs sûrement arrivé à certains d'avoir pensé trouvé une bonne idée, puis de se rendre compte qu'il ne faisaient que copier inconsciemment une musique déjà entendue ! Tout le travail est de savoir utiliser à bon escient ce "stock mémoriel" de musique sans faire preuve de mimétisme.

Justement Jazzpeter, dans sa citation Schumann dit que c'est déjà bien de trouver des choses "en se promenant sur le clavier", en improvisant en gros. Donc les deux approches se complètent. Par contre :

Les doigts
doivent exécuter ce que la tête à conçu, pas le contraire


J'avoue ne pas trop comprendre, puisque même quand on improvise, c'est aussi le cerveau qui guide la chose. Comme pour les mélodies dont on parlait précédemment, ce qu'on joue en improvisant est une sorte de ré-investigation de tout ce qu'on a en mémoire, une mémoire plus digitale du coup. Mais les doigts ne se baladent pas non plus totalement librement sur le clavier.
jazzpeter
Messages : 592
Enregistré le : sam. 1 sept. 2012 18:27
Piano : Scholze + YamahaCP50
Pratique depuis : sérieusement depuis une dizaine d'années
Professeur : plus maintenant
Localisation : AIN

Re: La frustration de ne pas pouvoir imaginer ce qu'on écrit

Messagepar jazzpeter » sam. 1 avr. 2017 16:32

C'est bien ce qui est dit dans l'extrait de citation que tu as quoté...
Mon dernier morceau sur youtube:
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Retourner vers « Solfège, Harmonie et Théorie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités