Intervalles (question tordue)

Tout ce qui concerne la lecture ou l'écriture d'une partition et l'analyse ou la composition d'un morceau. En bref, la théorie !
musiclover
Messages : 17
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 13:38
Piano : Kawai K-300
Pratique depuis : Septembre 2014 (débutant niveau 0 à cette époque)
Professeur : De temps en temps

Intervalles (question tordue)

Messagepar musiclover » mar. 23 mai 2017 06:40

Bonjour à tous,
Voilà j'ai une question, peut-être un peu tordue, mais qui me turlupine. :mur:

Comment nommer l'intervalle Do bémol-Mi dièse? Cet intervalle est peut-être très rare, mais il n'en existe pas moins théoriquement.

Soit je le considère comme une quinte, auquel cas ce serait une quinte diminuée.
Soit je le considère comme une tierce, auquel cas ce serait une tierce sur augmentée.

Un grand merci à ceux qui accepterons de se pencher sur cette question hautement métaphysique. :haha:
kerry117
Messages : 2590
Enregistré le : ven. 25 juil. 2014 17:51
Piano : Kawai
Professeur : pas actuellement
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar kerry117 » mar. 23 mai 2017 08:29

Si tu poses une question hors contexte cela peut paraître tordu. C'est aussi un risque de faire des erreurs.
La musique est faite pour être écoutée. L'auditeur se moque de la notation et des enharmonies.

musiclover a écrit :Comment nommer l'intervalle Do bémol-Mi dièse? Cet intervalle est peut-être très rare, mais il n'en existe pas moins théoriquement.

Pour l'oreille, il est fréquent. Son écriture, tel que tu l'écris, est moins courante, mais cela existe.
Dans quelle configuration peut-on trouver cet intervalle écrit ainsi ?
On peut considérer que ces 2 sons font partie de 2 lignes mélodiques chromatiques superposées par mouvement contraire. : dièses pour le mouvement ascendant, bémols pour le mouvement descendant.
L’oreille va analyser dob mi# comme un intervalle qui attend une résolution. Il se trouve que cet intervalle isolé de son contexte, par le jeu des enharmonies peut porter 2 noms : quinte diminuée ou quarte augmentée.
Il faut tenir compte de la résolution pour nommer l’intervalle.
La logique peut laisser penser, si l’on a deux lignes chromatiques par mouvement contraire, que le do bémol va au sib et que le mi# va au fa#.
L’oreille va entendre un intervalle instable qui se résout sur un intervalle plus grand, comme une quarte augmentée qui se résout sur une sixte, contrairement à une quinte diminuée qui se résout sur une tierce.
Vérification : dob mi# = dob fa se résout sur Sib fa# = Sib solb
On a bien une quarte augmentée (ou triton) qui se résout sur une sixte si on est dans le cas de 2 lignes chromatiques par mouvement contraire.
Avatar de l’utilisateur
Mdpiano
Messages : 6543
Enregistré le : mer. 12 déc. 2012 18:25
Piano : yamaha P105
Pratique depuis : septembre 2012 (déjà pratiqué 3 ans toute petite)
Professeur : Oui au conservatoire

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar Mdpiano » mar. 23 mai 2017 08:42

Je le vois aussi comme une quarté augmentée mais je le jouerai au puano et je vous dirai. ... la je ne pourrai pas avant jeudi.
Question très intéressante !
musiclover
Messages : 17
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 13:38
Piano : Kawai K-300
Pratique depuis : Septembre 2014 (débutant niveau 0 à cette époque)
Professeur : De temps en temps

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar musiclover » mar. 23 mai 2017 09:06

Merci d'avoir pris la peine de me répondre, mais je ne suis pas sûr d'avoir tout compris.

"Il se trouve que cet intervalle isolé de son contexte, par le jeu des enharmonies peut porter 2 noms : quinte diminuée ou quarte augmentée." a écrit kerry117
Je suis ok pour la quinte diminuée, par contre je ne pige pas comment tu trouve une quarte augmentée. En effet il m'avais semblé qu'il pouvait s'agir d'une tierce sur augmentée.Bref je suis perplexe, pour ne pas dire que je patauge!
Avatar de l’utilisateur
Lophophora
Messages : 179
Enregistré le : jeu. 13 févr. 2014 12:12
Piano : Yamaha U3S
Pratique depuis : 25 ans
Professeur : Oui
Localisation : Singapour

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar Lophophora » mar. 23 mai 2017 09:37

Perso, hors contexte je vois cela comme un triton tout simplement, mais j'ai une approche plus jazz que classique.

Toutes ces autres appellations sont correctes aussi je pense : quinte diminuée, quarte augmentée, tierce sur-augmentée... tout cela désigne un intervalle de trois tons.

musiclover a écrit :je ne pige pas comment tu trouve une quarte augmentée.


Quarte = 2,5 tons, quarte augmentée = 2,5 + 1/2 ton soit trois tons.
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 375
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar Quazart » mar. 23 mai 2017 09:48

Cet intervalle était autrefois également nommé "Diabolus in musica"...
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
kerry117
Messages : 2590
Enregistré le : ven. 25 juil. 2014 17:51
Piano : Kawai
Professeur : pas actuellement
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar kerry117 » mar. 23 mai 2017 09:51

musiclover a écrit :Je suis ok pour la quinte diminuée, par contre je ne pige pas comment tu trouve une quarte augmentée. En effet il m'avais semblé qu'il pouvait s'agir d'une tierce sur augmentée.Bref je suis perplexe, pour ne pas dire que je patauge!

Il me semble que tu ne vas pas au bout du raisonnement.
Dans la théorie de Danhauser je ne vois pas d'intervalles sur-augmenté, donc cela ne peut pas être une tierce sur-augmentée.
Par le jeu des enharmonies mi# est un fa → do fa est une quarte, donc dob fa est une quarte augmentée.

De plus c'est un intervalle auditivement caractéristique car instable. Quarte augmentée et quinte diminuée mathématiquement parlant ont 3 tons.
La différence de nom est donné par le nom des notes délimitant l'intervalle.
Quarte juste : 2 tons + 1/2 ton diatonique→ quarte augmentée 2 tons + 2 demi-tons diatonique→ soit 3 tons
Quinte juste : 3 tons + 1/2 tons diatoniques → quinte diminuée 3 tons
Mathématiquement la quarte augmentée et la quinte diminuée sur un piano ont le même intervalle.
C'est un intervalle instable, l'oreille attend une résolution et suivant la résolution c'est une quinte diminuée ou une quarte augmentée que l'on appelle aussi "triton", l'intervalle du diable que l'on trouve au début de la danse macabre de St Saëns.
N'hésite pas à poser des questions.
kerry117
Messages : 2590
Enregistré le : ven. 25 juil. 2014 17:51
Piano : Kawai
Professeur : pas actuellement
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar kerry117 » mar. 23 mai 2017 10:04

Lophophora a écrit :Perso, hors contexte je vois cela comme un triton tout simplement, mais j'ai une approche plus jazz que classique.

Toutes ces autres appellations sont correctes aussi je pense : quinte diminuée, quarte augmentée, tierce sur-augmentée... tout cela désigne un intervalle de trois tons.

Si la qualification " sur-augmenté" existe en jazz, je comprends mieux, mais dans ce cas il faudrait préciser le contexte dans les questions pour éviter des contresens et laisser aux spécialistes du jazz le soin de répondre aux questions quand il et question de jazz.
Franck210
Messages : 380
Enregistré le : ven. 4 mars 2016 21:26
Pratique depuis : longtemps
Professeur : oui

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar Franck210 » mar. 23 mai 2017 10:13

do mi, ça restera toujours une tièrce,
en musique tonale, je ne vois pas de cas ou on rencontrera dob mi# ensembles ou consécutifs :/
t'as un exemple ou c'est une question purement théorique ?
musiclover
Messages : 17
Enregistré le : mer. 8 mars 2017 13:38
Piano : Kawai K-300
Pratique depuis : Septembre 2014 (débutant niveau 0 à cette époque)
Professeur : De temps en temps

Re: Intervalles (question tordue)

Messagepar musiclover » mar. 23 mai 2017 10:53

Non je n'ai pas d'exemple concret,mais j'aime bien me faire des nœuds au cerveau, c'est donc une question purement théorique qui m'oblige à vraiment me pencher sur le sujet, ce qui est bénéfique pour une bonne compréhension générale.

Par ailleurs je viens de voir dans le bouquin "la théorie de la musique" de Claude Abromont qu'il existe bien des tierces sous-diminuée, mais il n'évoque pas les tierces sur-augmentées.

Retourner vers « Solfège, Harmonie et Théorie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités