Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Tout ce qui concerne la technique au piano et les problèmes que vous rencontrez dans un morceau.
Avatar de l’utilisateur
BlackDiamond
Messages : 569
Enregistré le : mar. 29 oct. 2013 12:56
Piano : Yamaha N1
Pratique depuis : Novembre 2013
Professeur : Oui
Localisation : Ottignies (belgique)

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar BlackDiamond » ven. 19 mai 2017 08:15

Salut !

Quand je veux savoir si un morceau est très difficile ou juste difficile, je vais sur le site de Henle :)
Ils classent les morceaux de 1 à 8, et même si c'est pas exact étant donné que les difficultés sont assez propres à chacun, je trouve que ça donne quand même une bonne idée !

Ici le prélude en mi mineur est classé "moyen, degré 4". Je pense donc que ce n'est pas inaccessible, mais pas simple non plus :)
En tout cas c'est un des plus "faciles" :)
Avatar de l’utilisateur
NeeXxoR
Messages : 270
Enregistré le : sam. 21 mai 2016 20:50
Piano : Pleyel Wolff
Pratique depuis : Décembre 2015
Professeur : Oui
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar NeeXxoR » ven. 19 mai 2017 09:57

BlackDiamond a écrit :Salut !

Quand je veux savoir si un morceau est très difficile ou juste difficile, je vais sur le site de Henle :)
Ils classent les morceaux de 1 à 8, et même si c'est pas exact étant donné que les difficultés sont assez propres à chacun, je trouve que ça donne quand même une bonne idée !

Ici le prélude en mi mineur est classé "moyen, degré 4". Je pense donc que ce n'est pas inaccessible, mais pas simple non plus :)
En tout cas c'est un des plus "faciles" :)


La facilité n'existe pas chez Rachmaninoff :DD
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 439
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar Quazart » ven. 19 mai 2017 17:22

La facilité n'existe pas chez Rachmaninoff
Le prélude en question est l'opus 28 n°4 de Chopin. (Chez qui la facilité n'existe pas non plus !)
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 439
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar Quazart » ven. 19 mai 2017 17:39

Franckvay a écrit :Merci Quazart de t'être invitée :) tu as des conseils? Je dois l'aborder comme un vrai travail ou une récré?

Pour la mélodie, il ne faut jamais oublier que Chopin était un amoureux du bel canto : il faut la faire chanter, en respectant les respirations.
Les accords répétés, il faut absolument travailler l'égalité et l'intensité. Par ex., répéter "n" fois le même avec exactement la même nuance, en variant la sonorité à chaque série, puis le répéter en allant progressivement du pianissimo au fortissimo et retour au pianissimo. Le tout évidemment sans pédale.

C'est moins facile que ça en a l'air, mais ce n'est tout de même n'est pas bien contraignant...
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
Franckvay
Messages : 89
Enregistré le : lun. 3 avr. 2017 20:36
Piano : Kawai ca 67
Pratique depuis : 10 mois
Professeur : De temps en temps

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar Franckvay » ven. 19 mai 2017 20:08

Quazart a écrit :
Franckvay a écrit :Merci Quazart de t'être invitée :) tu as des conseils? Je dois l'aborder comme un vrai travail ou une récré?

Pour la mélodie, il ne faut jamais oublier que Chopin était un amoureux du bel canto : il faut la faire chanter, en respectant les respirations.
Les accords répétés, il faut absolument travailler l'égalité et l'intensité. Par ex., répéter "n" fois le même avec exactement la même nuance, en variant la sonorité à chaque série, puis le répéter en allant progressivement du pianissimo au fortissimo et retour au pianissimo. Le tout évidemment sans pédale.

C'est moins facile que ça en a l'air, mais ce n'est tout de même n'est pas bien contraignant...


Merci pour vos conseils, pour mes premiers pas sur un forum je dois dire que vous savez accueillir...
La nuit dernière j'ai travaillé quelques mesures du prélude de Chopin. Effectivement il est relativement simple... A mémoriser seulement! Je le "joue" mais il ne prend pas vie. Et techniquement j'ai rencontré un obstacle du nom de "3 pour 2" ( je ne suis sur de l'appellation ) . J'ai lu des théories fabuleuses parlant de "verticalité" et "d'horizontalité" qui m'ont laissé de marbre :)


Peut être devrais-je ouvrir un nouveau sujet car je m'éloigne de la Russie et de ses cathédrales qui résonnent.
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 439
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar Quazart » ven. 19 mai 2017 23:07

Et techniquement j'ai rencontré un obstacle du nom de "3 pour 2"
C'est la seule configuration polyrythmique simple en fait. Tu trouves la solution avec un papier et un crayon... La seconde note du groupe de deux tombe exactement entre la deuxième et la troisième du groupe de trois.
A partir de "4 pour 3" il devient problématique de calculer à quel moment tombe chaque note, il est préférable de travailler l'indépendance des mains, de sorte que chacune se soucie de son rythme à elle sans s'occuper de l'autre. Dans des configurations plus complexes (5 pour 3, 7 pour 5; 13 pour 11..... ) seule l'indépendance des mains permet de conserver le rythme de chacune dans la mesure.
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)
Franckvay
Messages : 89
Enregistré le : lun. 3 avr. 2017 20:36
Piano : Kawai ca 67
Pratique depuis : 10 mois
Professeur : De temps en temps

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar Franckvay » dim. 21 mai 2017 08:54

Quazart a écrit :Et techniquement j'ai rencontré un obstacle du nom de "3 pour 2"
C'est la seule configuration polyrythmique simple en fait. Tu trouves la solution avec un papier et un crayon... La seconde note du groupe de deux tombe exactement entre la deuxième et la troisième du groupe de trois.
A partir de "4 pour 3" il devient problématique de calculer à quel moment tombe chaque note, il est préférable de travailler l'indépendance des mains, de sorte que chacune se soucie de son rythme à elle sans s'occuper de l'autre. Dans des configurations plus complexes (5 pour 3, 7 pour 5; 13 pour 11..... ) seule l'indépendance des mains permet de conserver le rythme de chacune dans la mesure.


Ça valait le coup de bosser ce "3 pour 2"
Est-ce que l'on peut dire que c'est le premier pas vers l'indépendance des mains? Parce que si c'est le cas... fini les récréations, je me mets au boulot sérieusement!

Super tes conseils pour travailler les accords répétés. Après une heure d'exercice j'ai déjà senti une amélioration. En revanche je n'arrive pas trop à jouer très fort tout en restant "dans la touche" ( d'ailleurs est-ce que c'est ce que je dois faire?).
Toujours au sujet de ces accords, comment doit se comporter le poignet?

Merci à toi.

Bon dimanche à tous.
Avatar de l’utilisateur
Quazart
Messages : 439
Enregistré le : ven. 20 janv. 2017 16:33
Piano : Kawaï CA67
Pratique depuis : 1958
Professeur : Plus maintenant
Localisation : Côtes d'Armor et région parisienne

Re: Rachmaninoff op 3 n°2 do# mineur

Messagepar Quazart » dim. 21 mai 2017 20:53

En revanche je n'arrive pas trop à jouer très fort tout en restant "dans la touche" ( d'ailleurs est-ce que c'est ce que je dois faire?).
Toujours au sujet de ces accords, comment doit se comporter le poignet?


La force vient toujours du bras, le mouvement du poignet est fonction du mode d'attaque. Dans le 20ème prélude de Chopin par exemple, la première phrase, fortissimo, doit être jouée "dans les touches", et non pas frappée, le poignet n'intervient pratiquement pas.
Pour revenir au 4ème prélude, le poignet n'intervient pratiquement pas non plus.
https://soundcloud.com/user-927034195

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires. (Pierre Dac)

Retourner vers « Technique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités